Conseils sur l’acide folique pour les femmes

Information from National Food Agency, Sweden

La recommandation pour toute personne qui envisage de tomber enceinte est de prendre des suppléments d’acide folique.

3 min de lecture

Conseils sur l’acide folique pour les femmes
Photo : pixabay.com

De nombreuses personnes ne tirent pas suffisamment d’acide folique (ou folate) de leur consommation alimentaire. Prendre des suppléments d’acide folique bien avant la grossesse et pendant celle-ci peut aider à prévenir les anomalies congénitales telles que le spina-bifida. Toutes les grossesses ne sont pas planifiées, c’est pourquoi les personnes qui envisagent d’avoir un enfant devraient s’assurer de prendre des suppléments d’acide folique.

Si vous consommez des aliments riches en folates, votre régime alimentaire en contient peut-être déjà suffisamment, ce qui signifie qu’il n’est pas nécessaire de prendre des suppléments d’acide folique.

Qu’est-ce que les folates et l’acide folique ?

Les folates et l’acide folique sont des formes différentes de la même vitamine B. Les folates se trouvent naturellement dans les aliments. L’acide folique est une forme synthétique de folate, utilisé comme enrichissement et supplément alimentaire. L’acide folique est absorbé par l’organisme plus facilement que les folates.

L’acide folique, ou les folates, est essentielle au métabolisme et au développement des globules rouges. Une carence en folate peut provoquer une anémie, c’est-à-dire un déficit en globules rouges ou en hémoglobine.

Cette vitamine est importante pour le développement normal de l’embryon pendant la grossesse. Si vous avez de faibles taux de folates dans le sang pendant la grossesse, le risque est plus élevé de donner naissance à un bébé ayant le spina-bifida.

Où trouve-t-on les folates naturellement ?

Voici des exemples d’aliments contenant de grandes quantités de folates :

  • légumineuses telles que haricots, pois chiches, pois verts, pois mange-tout, lentilles;
  • légumes verts à feuilles tels qu’épinards, roquette, laitue frisée, mâche;
  • légumes tels que brocoli, choux de Bruxelles, chou-fleur;
  • baies telles que fraises, framboises, mûres;
  • produits à grains entiers tels que pain, riz brun, céréales complètes;
  • pâté de foie et foie (les femmes enceintes devraient éviter le foie, mais le pâté de foie est un bon choix).

Consommez-vous suffisamment de folates en mangeant de grandes quantités de fruits et de légumes ?

Si vous mangez des aliments riches en folates, par exemple si vous êtes végétarienne ou végétalienne et que vous consommez de grandes quantités de légumineuses, votre apport alimentaire en folates peut être suffisant, ce qui signifie qu’il n’est pas nécessaire de prendre des suppléments d’acide folique.

Quand faut-il prendre de l’acide folique ?

Il est recommandé aux femmes enceintes de prendre 400 microgrammes d’acide folique par jour jusqu’à la douzième semaine de grossesse, ce qui réduira le risque de spina-bifida chez l’embryon. L’acide folique n’a aucun effet sur un éventuel spina-bifida après la douzième semaine. Il est toutefois important de continuer à manger des aliments riches en folates ou en acide folique tout au long de la grossesse. C’est essentiel pour le développement de l’embryon et la formation de cellules sanguines chez la mère.

Swedish Food Agency

Révisé par Swedish Food Agency