Suppléments – conseils pour les femmes enceintes et allaitantes

Information from National Food Agency, Sweden

Les femmes enceintes et les femmes qui allaitent devraient faire très attention aux suppléments, aux produits à base de plantes, aux médicaments naturels et aux médicaments traditionnels à base de plantes. On ignore souvent si ces produits sont nocifs pour le fœtus ou l’enfant.

3 min de lecture

Suppléments – conseils pour les femmes enceintes et allaitantes
Photo : Preggers

Par conséquent, ne prenez pas de tels produits sans d’abord consulter votre sage-femme ou un professionnel de la clinique prénatale. Certains produits se sont révélés inappropriés pour les femmes enceintes et allaitantes, tandis que d’autres manquent souvent d’informations concernant d’éventuels effets indésirables au cours de la grossesse et de l’allaitement.

Les fœtus et les jeunes enfants sont plus sensibles que les adultes

Le fœtus et le jeune enfant sont probablement beaucoup plus sensibles aux différentes substances que vous. La notice d’emballage et l’emballage contiennent des informations sur la conformité des remèdes à base de plantes et des médicaments traditionnels à base de plantes. Les suppléments manquent généralement de telles informations, en partie à cause du manque de connaissances sur les risques associés à leur utilisation par les femmes enceintes et allaitantes.

Certains suppléments contenant des herbes peuvent être très concentrés et contenir de grandes quantités de substances dangereuses pour les femmes enceintes et allaitantes. Dans de nombreux cas, on ignore si ces produits sont nocifs pour le fœtus ou l’enfant.

Toujours suivre la posologie recommandée

Prendre des produits bien connus et testés, tels que des vitamines, des minéraux et des substances traçables, n’est pas la même chose que prendre des produits inconnus. De toute manière, il est toujours important de suivre la posologie recommandée même pour les produits bien connus et de prendre garde au surdosage.

Par exemple, la vitamine A est nécessaire à la fois pour la mère et le fœtus, mais des doses élevées peuvent être nocives. Si vous êtes enceinte et prenez des multivitamines, vous devez vous assurer que la teneur en vitamine A ne dépasse pas 1 milligramme par dose quotidienne.

Lisez attentivement sur l’emballage et ne prenez que des produits précisant clairement le contenu en vitamines et en minéraux. N’oubliez pas que la dose totale peut être trop élevée si vous combinez plusieurs suppléments.

Ginseng, produits à base d’algues et « calabash chalk »

Les femmes enceintes et les femmes qui allaitent devraient éviter les produits à base de ginseng, car ceux-ci peuvent affecter les niveaux d’œstrogène dans le corps. Faites également très attention aux produits à base d’algues contenant beaucoup d’iode, car une surdose peut être nocive. La teneur en iode peut différer considérablement d’un produit à l’autre, en fonction du type d’algue à partir duquel le produit est fabriqué. La « calabash chalk » est utilisée pour traiter les nausées chez les femmes enceintes en Afrique de l’Ouest. Ce produit peut contenir des niveaux élevés de plomb et est donc absolument inapproprié pour les femmes enceintes. Il est également vendu sous les noms La Craie, Argile Nzu, Mabele et Calabar stone.

Swedish Food Agency

Révisé par Swedish Food Agency