Craintes de grossesse

Êtes-vous inquiète et triste, même si vous devriez être heureuse ? Vous n’êtes pas seule. Une augmentation de la sensibilité et de l’anxiété sont des symptômes courants de la grossesse.

3 min de lecture

Craintes de grossesse
Photo : Austin Guevara from Pexels

Pendant la grossesse, il est important que la vie ne soit pas trop occupée et que vous ne vous inquiétiez pas constamment. Les femmes enceintes d’aujourd’hui sont souvent des personnes ambitieuses et très performantes, qui peuvent espérer vivre au même rythme qu’avant leur grossesse. Elles peuvent se mettre beaucoup de pression, ce qui peut nuire à leur santé. Si vous vous sentez anxieuse, essayez de réduire vos attentes et de ralentir le pas chaque fois que vous le pouvez. Vous êtes enceinte et vous n’avez pas besoin de faire vos preuves. Si vous vous sentez anxieuse, déprimée et pas aussi heureuse que vous le devriez, parlez à votre sage-femme et dites-lui ce que vous ressentez. L’anxiété peut conduire à la dépression chez certaines femmes, il est donc important de prendre les symptômes au sérieux. Vous n’avez peut-être pas besoin de soins, mais si vous ne vous sentez pas bien, vous devriez en informer votre sage-femme et au besoin, elle pourra vous diriger vers une personne à qui parler. Si vous pensez que votre sage-femme n’écoute pas vos préoccupations ou si vous pensez qu’elle les néglige, vous avez le droit de demander les services d’une autre sage-femme.

Si vous remarquez une anxiété et des troubles mentaux anormaux pendant la grossesse, vous devez remédier à cette situation. La maladie mentale peut également survenir après la naissance, quand il y a un petit enfant à surveiller. Par conséquent, il est important que les femmes souffrant d’anxiété grave obtiennent déjà de l’aide pendant leur grossesse. N’hésitez pas à dire comment vous vous sentez. Un soutien est disponible et la thérapie peut prendre différentes formes, par exemple une thérapie familiale si le trouble est combiné à des problèmes dans le couple. Les recherches ont montré que les relations dysfonctionnelles, le sentiment d’exclusion, les problèmes financiers, le chômage, les abus, la maladie mentale ou les crises aiguës sont des facteurs de risque durant la grossesse. Le stress peut être transmis à l’enfant par des niveaux élevés de cortisol (hormone du stress), régulés par le système hormonal, le système cardiovasculaire ou le système immunitaire.

On s’attend souvent à ce que les femmes enceintes soient excitées et heureuses, ce qui peut constituer un véritable défi si vous n’allez pas bien. Si vous vous trouvez dans une situation difficile sur le plan émotionnel ou un autre plan, situation que vous ne pouvez pas influencer, cela peut se transformer en un sentiment de culpabilité envers l’enfant, ce qui augmente encore le stress. Si l’anxiété continue affecte votre vie quotidienne, parlez à votre employeur et voyez s’il est possible d’adapter le travail à votre situation. Sinon, demandez s’il existe un autre poste plus flexible vers lequel vous pourriez vous tourner. Demandez conseil à votre sage-femme.

Preggers

Révisé par Preggers

Plus de Preggers

Lisez des articles populaires et pertinents.