Reconnaître la fatigue

Vous portez un enfant. Cela consume votre énergie. En même temps, vous êtes censée faire face à la vie quotidienne. Pas étonnant que vous soyez épuisée. L’astuce consiste à ne pas combattre cette fatigue — reposez-vous aussi souvent que vous en avez besoin.

3 min de lecture

Reconnaître la fatigue
Photo : Preggers

Jusqu’à la semaine 12, vous pourriez ressentir une fatigue handicapante. Vous souffrez peut-être de nausées, qui dans le pire des cas sont renforcées par les aller-retour au boulot. Au quotidien, vous devez vous comporter comme à l’habitude et votre patron et vos collègues pourraient même ne pas savoir que vous êtes enceinte. La plupart des gens attendent la fin du premier trimestre pour l’annoncer. Il peut être difficile d’obtenir un bon soutien. Certaines sages-femmes pensent que c’est une bonne raison d’annoncer la grossesse à un stade plus précoce, afin d’obtenir les soins et la compréhension dont vous avez besoin lorsque tout est nouveau et que la fatigue est accablante.

Il est important de comprendre à quel point le sommeil est crucial pour votre état général lorsque vous êtes enceinte. La privation de sommeil augmente le risque d’hypertension artérielle, ce qui accroît le risque de prééclampsie. Lorsque vous êtes bien reposée, vous êtes plus heureuse et le corps produit des endorphines, ce qui augmente le bonheur et la satisfaction. Dormez aussi souvent que vous le pouvez et essayez de rattraper le sommeil perdu en faisant des siestes plus courtes au cours de la journée. Les experts en sommeil ne recommandent peut-être pas cette méthode en général, car il pourrait être plus difficile de s’endormir la nuit, mais en tant que future mère, vous n’avez de toute façon pas un rythme de sommeil normal. Saisissez donc toutes les occasions de dormir. Un oreiller supplémentaire sous votre cou pourrait réduire les brûlures d’estomac. Si vous placez un oreiller entre vos cuisses et un autre sous votre ventre, la position de sommeil sera probabalement plus confortable.

L’exercice est bon pour la circulation sanguine, ce qui à son tour réduit le risque de privation de sommeil en raison du syndrome des jambes sans repos. Continuez à faire de l’exercice régulièrement et quotidiennement pendant la grossesse. Manger régulièrement et modérément favorise également un meilleur sommeil. Essayez de manger des bananes et des noix (sauf si vous êtes allergique), qui contiennent de l’acide aminé tryptophane. Celui-ci favorise la sécrétion de sérotonine, qui contribue au sommeil.

Au fur et à mesure que le placenta et le bébé grandissent, il y a de moins en moins d’espace pour les poumons. Au cours des trois derniers mois, vous pourriez souffrir d’une sorte de dyspnée (manque d’air) qui pourrait également se produire pendant la nuit. D’autres troubles du sommeil peuvent être le besoin d’uriner, des brûlures d’estomac, des crampes dans les jambes et, bien sûr, un bébé actif qui donne des coups de pied et fait des culbutes dans le ventre.

Preggers

Révisé par Preggers