Enceinte à la semaines 12

Développement de la mère

Vous pourrez bientôt être tranquille au sujet de la peur d'une éventuelle fausse couche. À la fin de la semaine, le risque sera considérablement réduit.

Si vous n'avez pas encore partagé la bonne nouvelle de votre grossesse avec votre famille et vos amis, c'est peut-être un bon moment pour le faire, ou vous pouvez attendre encore un peu. C'est à vous de choisir. Vous commencez probablement à ne plus avoir ces sautes d'humeur et à vous sentir plus positive. Si vous sentez le besoin de faire un dépistage prénatal pour prévoir d'éventuelles anomalies génétiques, c'est le bon moment de le faire. Il y a plusieurs types de tests possibles, le plus utilisé étant le dépistage dit « combiné » (qui combine une lecture d'échographie avec une analyse de l'ADN du fœtus par le sang de la mère) ou le test prénatal non invasif (TPNI). Ces tests sont conduits pour calculer le risque d'avoir un enfant trisomique, entre autres.

Toutes les maternités de l'Assistance Publique (AP) proposent le premier test gratuitement. Le TPNI par contre est très coûteux et est prescrit seulement en cas de sérieux doutes. Si vous avez dépassé l'âge de 35 ans et que vous avez un niveau de risque supérieur à 1/250 dans le dépistage standard combiné, les hôpitaux de l'AP le feront gratuitement.

Ces tests ne peuvent pas confirmer à 100 % si votre enfant présente une anomalie génétique ou non. Il est donc important que vous preniez conscience des pour et des contre ainsi que des conséquences possibles des résultats que vous obtiendriez. Parlez-en avec votre partenaire et votre sage-femme avant de prendre des décisions.