Que fait la sage-femme pour prévenir les déchirures ?

Lors d’un accouchement vaginal, il est fréquent d’avoir une déchirure dans la région génitale, surtout si vous accouchez pour la première fois. Pendant la phase de poussée, il y a des actions à poser pour réduire le risque de déchirure. Les sages-femmes travaillent activement pour empêcher les déchirures de survenir et pour que toute blessure soit aussi petite que possible.

Ingela Ågren

2 min de lecture

Révisé par Ingela Ågren

Certified midwife

Que fait la sage-femme pour prévenir les déchirures ?
Photo : Preggers

Comment la sage-femme travaille pour prévenir les déchirures :

  • Serviettes chaudes : Il est fortement démontré que de garder la chaleur avec, par exemple, une serviette humide contre le périnée pendant la phase d’expulsion protège contre les déchirures. De plus, la chaleur procure généralement un confort agréable à la personne qui accouche.
  • Naissance lente : Lorsque la tête et le corps de l’enfant vont sortir, il est important que cette étape aille lentement pour permettre aux tissus de s’étirer. Lorsque la tête commence à apparaître, vous pouvez ressentir une douleur aiguë et une sensation de brûlure. La douleur disparaît généralement entre les contractions. À la sortie de la tête, il peut être avantageux de ne pas pousser activement et de simplement respirer et laisser l’enfant sortir doucement. La sage-femme communique avec la mère qui accouche et peut aider à guider la mère à ce stade. La sage-femme pose souvent une main sur la tête du bébé pour ralentir le rythme si cela va trop vite.

  • Protection du périnée : La sage-femme garde une main sur le périnée pour soutenir le tissu. L’autre main est posée sur la tête du bébé pour contrôler la vitesse. Les preuves d’une protection périnéale ne sont pas claires, mais la recommandation est qu’elle devrait toujours être utilisée pendant l’accouchement.
  • Choix de la position d’accouchement : La position d’accouchement devrait permettre à la sage-femme d’avoir accès au périnée pour y appliquer des mesures de protection et d’avoir une bonne vue d’ensemble de la zone génitale. À quatre pattes ou allongée sur le côté, voilà deux positions qui peuvent soulager la pression contre le périnée, et ces positions peuvent également ralentir la naissance.
Ingela Ågren

Révisé par Ingela Ågren

Certified midwife