La dépression post-partum

Il est courant de souffrir de dépression après l’arrivée d’un bébé. Environ une femme sur dix est touchée après la grossesse et l’accouchement.

Ingela Ågren

2 min de lecture

Révisé par Ingela Ågren

Certified midwife

La dépression post-partum
Photo : Sydney Sims on Unsplash

Tout parent, naturel ou adoptif, peut également souffrir de dépression après l’arrivée de l’enfant. Contrairement au baby blues, la dépression est plus persistante et la personne atteinte est déprimée quotidiennement pendant au moins deux semaines. La dépression débute généralement dans les trois mois après la naissance de l’enfant, mais peut survenir à tout moment au cours de la première année après la naissance.

Les symptômes d’une dépression peuvent être, par exemple, la déprime, l’absence d’envie de faire des choses habituellement amusantes, le désespoir, la culpabilité, l’anxiété, les troubles du sommeil, le manque d’énergie pour prendre soin de l’enfant, l’impression d’être inutile.

Si vous avez déjà souffert de dépression, vous avez un risque accru de dépression post-partum. Il peut également être plus fréquent de souffrir de dépression post-partum si la grossesse et/ou l’accouchement ont été difficiles; si le manque de soutien d’un partenaire ou d’une personne apparentée se fait sentir; si l’enfant est difficile à nourrir, dort mal ou crie beaucoup; si la personne ne voulait pas d’enfant dès le début ou si elle doute de sa capacité à s’occuper de l’enfant.

Plus vite vous recherchez des soins, plus vite vous pourrez obtenir de l’aide pour vous sentir mieux. Avec un diagnostic précoce, les conditions sont meilleures pour une récupération plus rapide. De l’aide peut être demandée dans un centre de soins, une clinique de sage-femme ou un centre de soins pédiatriques. Au centre de soins, toutes les mères remplissent un formulaire appelé EPDS, Edinburgh postnatal depression scale, de six à huit semaines après l’accouchement. Le formulaire contient des questions sur son état d’esprit et vise à détecter la dépression chez les nouveaux parents. Une fois le questionnaire rempli, vous discutez des réponses avec votre infirmière du centre de soins. Si vous ne vous sentez pas bien, cela peut être une bonne occasion d’oser aborder la question.

Le traitement d’une dépression implique généralement une thérapie avec, par exemple, une infirmière ou un psychologue, et parfois de la médication. La plupart des dépressions disparaissent en six mois, mais cela peut aussi prendre plus de temps.

Ingela Ågren

Révisé par Ingela Ågren

Certified midwife