À quoi ressemble la douleur du travail ?

Est-ce vraiment douloureux d’accoucher ? Il est difficile de décrire la douleur du travail. D’un côté, elle est grande et puissante, de l’autre, elle est fonctionnelle, motivante — et passagère.

Ingela Ågren

3 min de lecture

Vérifié par Ingela Ågren

Sage-femme certifiée

À quoi ressemble la douleur du travail ?Photo : Preggers

Nous parlons habituellement de douleur aiguë ou chronique, mais la douleur du travail n’est ni l’une ni l’autre et diffère complètement des autres types de douleur. À travers l’histoire, nous avons appris que la douleur signifiait un danger, la mort ou la maladie. Mais les contractions qui induisent un accouchement sont un signe de quelque chose de positif. Ce que vous attendez et souhaitez est enfin sur le point d’arriver !

Aucune autre douleur n’a un message positif comme la douleur du travail. Il n’y a pas d’autre condition similaire où la douleur va et vient et où vous avez la chance de faire une pause, de vous reposer, de vous détendre et de rassembler de l’énergie pour faire face à la prochaine vague. En d’autres termes, la douleur du travail est spéciale. Si ce n’était pas le cas et si les femmes n’étaient pas capables de la supporter, la reproduction n’aurait pas fonctionné et la race humaine n’aurait pas survécu. Si vous attendez votre premier bébé et vous inquiétez, pensez à toutes les femmes qui ont choisi de le refaire une fois de plus, ou même à plusieurs reprises.

C’est naturel d’être nerveuse avant l’accouchement. C’est douloureux d’accoucher, c’est indéniable, préparez-vous donc et apprenez-en autant que vous le pouvez sur les différentes étapes de l’accouchement. La préparation la plus importante est de gérer la douleur et d’y faire face, ce qui rend encore plus important de savoir à l’avance ce qui se passe dans le corps lors de l’accouchement. Il est également conseillé de lire et d’interroger votre sage-femme sur les différentes formes de soulagement de la douleur. Aujourd’hui, les mères jouent un rôle actif dans le choix du soulagement de la douleur. Mais comme vous ne savez jamais comment se déroulera l’accouchement, il est bon de ne pas décider trop à l’avance. Essayez de consulter la sage-femme quand cela se produit et rappelez-vous que vous ne pouvez contrôler l’accouchement que dans une certaine mesure.

Une façon de faire face à la douleur est de faire des sons et de crier. Cela peut vous faire du bien, mais c’est très différent d’une femme à l’autre de crier ou non. Crier de panique n’est jamais bon, vous allez vous crisper et résister, puis vous perdrez beaucoup d’énergie. Mais crier pourrait également détendre votre abdomen et votre vagin et laisser échapper la pression. Cela pourrait être bien si vous craignez que cela aille trop vite lorsque vous poussez pour faire sortir votre bébé. Si vous voulez maximiser l’effet de vos poussées, mieux vaut crier à ce moment-là.

Il semble y avoir quelque chose qui fait que les femmes qui ont eu un bébé oublient ensuite la douleur. Également, plusieurs disent rétrospectivement que la douleur et le travail étaient une sensation exaltante lorsque la douleur est apparue par vagues de plus en plus puissantes, mais que cela allait tant qu’elles pouvaient se détendre et se concentrer sur la respiration entre les contractions. La sensation pendant la phase de poussée, lorsque le corps prend le relais et qu’il est impossible d’arrêter ce qui se passe, peut sembler pénible, mais en même temps incroyablement fascinante. Et puis, vous aurez votre récompense !

Ingela Ågren

Vérifié par Ingela Ågren

Sage-femme certifiée

Téléphone

Des centaines d'articles connexes, de podcasts et plus vous attendent dans l'appli Preggers.

Téléchargez Preggers aujourd'hui.

10 000 avis
  • Télécharger
  • Télécharger
  • Télécharger

Plus de Preggers

Lisez des articles populaires et pertinents.

Conseils d’accouchement !

Conseils d’accouchement !

Donner naissance est un travail difficile qui nécessite un entraînement mental et beaucoup d’énergie. Gardez en tête les conseils suivants ou créez une liste de vérification — c’est pour bientôt !

Quand faut-il se rendre à la Maternité?

Quand faut-il se rendre à la Maternité?

Le sac est fait, votre patience s’estompe, vous êtes prête. Mais quand est-il vraiment temps d'y aller ?

Apprenez à connaître les mouvements de votre bébé

Apprenez à connaître les mouvements de votre bébé

Être consciente de la façon dont votre bébé bouge dans votre ventre vous donne la tranquillité d’esprit que tout va bien. Votre bébé devrait bouger tout le temps jusqu’à l’accouchement.

Il est temps de faire votre valise pour votre séjour à la maternité

Il est temps de faire votre valise pour votre séjour à la maternité

Le sac pour la maternité a une grande valeur symbolique. Mais que devriez-vous y mettre ? En tant que partenaire, vous pouvez aider pour cette tâche !

N’oubliez pas de documenter votre grossesse avec des bumpies !

N’oubliez pas de documenter votre grossesse avec des bumpies !

Le bumpie est un selfie de grossesse où, au lieu de photographier votre visage (selfie), vous photographiez votre ventre. Le mot anglais bump signifie bosse et fait référence à la croissance de votre ventre.

Enceinte à la semaines 32

Enceinte à la semaines 32

Je peux maintenant faire des mouvements rythmiques avec mes poumons, à peu près 35 à 45 respirations par minute.