Qu'est-ce que le SPM exactement : nous clarifions les concepts

SPM est l'abréviation de syndrome prémenstruel. Il est causé par des changements hormonaux entre l'ovulation et la menstruation et peut entraîner des désagréments considérables pour de nombreuses femmes. Une proportion de 80 pour cent des femmes est touchée physiquement et mentalement, et certaines le sont plus que d'autres. Savoir comment gérer votre SPM peut influer sur votre vie.

Jenny Jansson

4 min de lecture

Revu par Jenny Jansson

Sage-femme diplômée

Qu'est-ce que le SPM exactement : nous clarifions les conceptsPhoto : S L on Unsplash

Les symptômes du SPM peuvent être nombreux, tels que seins douloureux, gonflement et prise de poids temporaire, fatigue, maux de tête, douleurs articulaires, troubles du sommeil, maux d'estomac et, non le moindre, humeur exécrable. Une augmentation de l'appétit et une envie irrésistible de sucreries sont également courantes. Beaucoup de femmes ont des envies de chocolat : un premier conseil est de ne pas y succomber, car le chocolat entraîne des fluctuations de la glycémie qui peuvent causer des sautes d'humeur encore plus importantes.

SPM et TDPM

La moitié des femmes souffrant de SPM consultent un médecin. Certaines femmes se sentent tellement mal qu'elles ont besoin de médicaments et d'une TCC (thérapie cognitivo-comportementale). L'affection la plus grave est appelée TDPM, trouble dysphorique prémenstruel, et elle peut conduire à la dépression. Environ 3 à 5 pour cent des femmes souffrent du TDPM, où les symptômes deviennent si prépondérants qu'ils affectent sérieusement le quotidien, la vie professionnelle et les relations d'une femme.

Pour celles qui ont certaines conditions médicales, ces dernières peuvent s'aggraver avec le SPM ou le TDPM. C'est le cas, par exemple, de l'herpès génital et des migraines. Certaines conditions peuvent également être confondues avec le SPM ou le TDPM, telles que les problèmes de thyroïde et le syndrome d’épuisement. Demandez de l'aide si vous éprouvez des problèmes et assurez-vous que vos symptômes sont adéquatement évalués.

Très individuel

Les émotions sont elles-mêmes affectées par les changements hormonaux, ce qui peut signifier des sautes d'humeur, de l'irritation, de la dépression et même des pleurs. Le SPM est très individuel. Certaines femmes ne ressentent de l'inconfort que pendant certains mois, certaines n'ont que des symptômes légers, tandis que d'autres ne sont pas touchées. Le SPM disparaît pendant la ménopause lorsque les menstruations cessent.

Causes probables

Après l'ovulation jusqu'à la menstruation, les niveaux de progestérone sont particulièrement élevés. Les désagréments du SPM et du TDPM semblent liés à cette hormone sexuelle féminine sécrétée par le corps jaune des ovaires. Cependant, il n'y a aucune réponse définitive quant aux causes exactes. Une hypothèse est que cela est dû à une sensibilité très élevée chez la femme, où même le cerveau est affecté, lorsque le corps doit décomposer la progestérone. Les symptômes commencent quelques jours ou semaines avant la menstruation. Ils disparaissent généralement avec le début de la menstruation, mais reviennent souvent après l'ovulation suivante.

Soulagement et aide

Les médicaments analgésiques en vente libre aident dans certains cas. Pour celles dont les symptômes sont sévères, un médicament antidépresseur peut être nécessaire même s'il n'y a pas de déficit clair en sérotonine. Les antidépresseurs ne sont alors utilisés que pendant la période sensible proprement dite, c'est-à-dire avant la menstruation. Les contraceptifs hormonaux sont un autre moyen de réduire le SPM, ce qui fonctionne pour certaines femmes. Le SPM ou TDPM peut cependant être un effet secondaire de certaines pilules contraceptives : assurez-vous alors de consulter à ce sujet une sage-femme ou un médecin qui pourra vous guider. La femme affectée par la sensation d’être gonflée peut prendre des diurétiques. Il a également été démontré que le counseling et la TCC fonctionnent pour de nombreuses femmes, en tant qu'alternatives aux médicaments.

Ce que vous pouvez faire

Adopter des aliments riches en fibres, tels que le pain complet et la bouillie, et réduire le sel et la caféine peuvent soulager les symptômes. L'exercice régulier semble également avoir un effet positif ; l'activité physique libère les endorphines, ce qui peut aider à lutter contre la dépression. Si vous fumez, il est temps d'arrêter, car le tabagisme peut aggraver les symptômes.

Assurez-vous de bien dormir afin de mieux gérer le stress. N'hésitez pas à essayer des exercices de relaxation si vous êtes à cran, car le stress peut aggraver les symptômes. Si vous suivez votre cycle menstruel, vous pouvez gérer plus facilement votre SPM, avec moins de stress et plus de sommeil pendant les périodes difficiles.

N'hésitez pas à demander l'aide d'un médecin ou d'un psychologue si vos symptômes deviennent envahissants. Pour obtenir l’aide appropriée, vous devez documenter ce que vous ressentez les jours précédant les menstruations : tenir un journal est alors une excellente idée !

Jenny Jansson

Revu par Jenny Jansson

Sage-femme diplômée

Téléphone

Des centaines d'articles connexes, de podcasts et plus vous attendent dans l'appli Preggers.

Téléchargez Preggers aujourd'hui.

10 000 avis
  • Télécharger
  • Télécharger
  • Télécharger

Plus de Preggers

Lisez des articles populaires et pertinents.