Morceaux de nourriture : comment faciliter la tâche de votre bébé

Vous reconnaissez peut-être cette situation : Votre bébé a appris à manger des purées lisses, mais dès que vous essayez de lui donner des aliments à la texture plus grossière, tout devient soudainement beaucoup plus difficile. Cela n'arrive pas à tous les bébés, mais à beaucoup d'entre eux. Certains sanglotent et vomissent la nourriture. D'autres agissent comme des petits hamsters et gardent les morceaux dans leurs joues, pour ensuite les recracher. Mais il y a des choses que vous pouvez faire pour vous faciliter la tâche !

Sara Ask

5 min de lecture

Écrit par Sara Ask

Diététiste diplômée

Morceaux de nourriture : comment faciliter la tâche de votre bébéPhoto : Preggers

Pour un bébé qui commence tout juste à s'alimenter, la présence de morceaux dans la nourriture peut s'avérer être une mauvaise surprise. La texture de la purée lisse avec des morceaux est en fait assez pénible, car le bébé doit à la fois examiner si le morceau semble être comestible ou non, et apprendre à manipuler le morceau dans sa bouche, une tâche totalement nouvelle pour lui. En d'autres termes, la motricité orale et le sens du toucher dans la bouche travaillent à plein régime. Imaginez vous-même la rapidité avec laquelle vous notez la présence d'un petit caillou ou d'un autre morceau inattendu dans votre bouchée ! Ce n'est pas une coïncidence si nous avons un sens du toucher si développé dans notre bouche.

Faire reculer le réflexe nauséeux

Pour un mangeur peu habitué comme un bébé, il faut parfois s'habituer, mais il n'y a rien d'étrange à cela. Chez certains bébés, le réflexe nauséeux est encore très avancé dans la bouche, ce qui signifie que le réflexe se déclenche rapidement quand une irrégularité dans la nourriture se présente. Le réflexe nauséeux est là pour protéger le bébé contre l'introduction de choses non désirées dans la gorge, c'est donc quelque chose de positif. Mais l'idée est de le faire reculer progressivement, afin qu'il ne se déclenche pas trop vite. Si cette situation vous semble familière, vous pouvez faciliter l’alimentation de votre bébé avec des anneaux de dentition et d'autres jouets à explorer avec la bouche. De cette façon, le réflexe nauséeux est poussé vers l'arrière. Chez de nombreux bébés, cela s'est déjà fait grâce au tétage du sein ou du biberon.

Les dents ne sont pas indispensables

Il est facile de penser que le bébé doit avoir au moins une partie de ses dents pour pouvoir manipuler des morceaux de nourriture, mais ce n'est pas nécessaire. Les morceaux que vous donnez à un bébé doivent être suffisamment mous pour que le bébé puisse les presser contre son palais avec sa langue et les « mâcher » de cette façon. Ici, « suffisamment mou » signifie des morceaux cuits à l’eau ou au four, ou ceux que l'on trouve dans les pots pour bébés. Les morceaux à éviter sont ceux qui ont des formes dures, lisses et rondes comme les fruits à coques entiers, les raisins, les boulettes de viande et les tomates cerises. Tous ces aliments peuvent être donnés, mais sous une forme plus petite qui risque moins de rester coincée dans la gorge.

Pas de précipitation pour changer de formule

Si vous donnez des petits pots à votre bébé, il est également facile de penser qu'il est important de passer des pots de 6 mois à ceux de 8 mois à mesure que le bébé grandit. Mais ces âges présents sur les pots des aliments pour bébés ne sont qu'un guide, et non quelque chose qui doit être absolument suivi. C'est principalement la texture de la nourriture qui diffère entre les plats, et pas le contenu nutritionnel. Vous pouvez donc poursuivre tranquillement les purées onctueuses, en attendant que le bébé soit prêt. Il est important de ne pas forcer le bébé si c’est trop difficile avec des morceaux. L'alimentation doit être agréable et stimulante.

Les aliments à prendre en main sont de bonnes alternatives

De nombreux bébés ont plus de facilité à manipuler les morceaux qui se trouvent « à côté » d'une purée. Cela peut être par exemple sous forme de petits morceaux de pommes de terre bouillies, de saumon cuit au four, de banane, de brocolis, d'œufs ou de tout ce qui est présent dans votre maison. Une alternative si votre bébé n'est pas prêt est de continuer avec des purées lisses, mais aussi de lui donner des aliments à prendre en main. Au fur et à mesure que le bébé apprend à manier ses pouces préhenseurs, ces nouveaux mouvements peuvent être très intéressants à explorer. Une autre option consiste à passer directement à la méthode de la diversification menée par l'enfant (DME). Il s'agit de laisser le bébé approcher seul des aliments bouillis ou cuits au four, en morceaux suffisamment grands pour qu'il puisse les tenir et les « ronger ». Découvrez la méthode DME ici !

Demandez de l'aide si vous en sentez le besoin

La grande majorité des bébés apprendront à manipuler des morceaux de nourriture si on leur laisse suffisamment de temps. Mais si vous êtes inquiet et que vous trouvez la prise d'aliments difficile ou conflictuelle, n'hésitez pas à demander de l'aide. Un orthophoniste spécialisé dans l'alimentation des enfants peut procéder à une évaluation individuelle et vous donner des conseils sur la manière d'aider davantage votre enfant.

Sara Ask

Écrit par Sara Ask

Diététiste diplômée

Téléphone

Des centaines d'articles connexes, de podcasts et plus vous attendent dans l'appli Preggers.

Téléchargez Preggers aujourd'hui.

10 000 avis
  • Télécharger
  • Télécharger
  • Télécharger

Plus de Preggers

Lisez des articles populaires et pertinents.